Protocole RSTP

Spanning Tree

RSTP

Le Spanning-Tree est un gros chapitre !

Pour ce faire , j’ai du diviser ce sujet en plusieurs articles :

00 – Introduction

01 – Protocole STP

02 – Protocole RSTP

03 – Type de Spanning-Tree

031 – PVST+
032 – Rapid-PVST+
033 – MST

04 – Sécurisation

041 – Portfast
042 – Root Guard
043 – BPDU Guard
044 – Loop Guard
045 – UDLD

 

Pour une bonne compréhension :

Les articles 00 – Introduction , 01 – Protocole STP et 02 – Protocole RSTP sont à lire dans cet ordre.

Après avoir lu ces 3 articles, vous pouvez naviguer librement dans les catégories 03 – Type de Spanning-Tree et 04 – Sécurisation

 


02 – Protocole RSTP

 

 

 

Introduction


 

RSTP (Norme IEEE 802.1W) = Rapid Spanning Tree Protocol

 

Le principal défaut du protocole STP est le temps de convergence énorme en cas de panne réseau (50 secondes). Le protocole RSTP est identique au STP sur les points suivants :

– Élection du Root-Bridge.

– Élection des Root-Port sur les non-Root Switch.

– Élection des Designated-Port.

– Même logique pour les ports dans les états Forwarding et Blocking, Sauf que RSTP utilise le terme Discarding à la place de Blocking.

Le temps de convergence de ce protocole est de 6 secondes.

Les grosses différences sont :

– Le laps de temps MaxAge passe de 10 fois le temps entre deux Hello BPDU (20secondes) à trois (6 secondes)

– Apparitions de nouvelles terminologies :

– Alternate Port : Remplace le Root Port en cas de panne

– Backup Port : Remplace le Designated Port en cas de panne

Alternate port


 

Reprenons nos exemple STP :

Nos Root-Port sont élu sur nos « Non-root switchs »

Jusqu’ici , rien ne change !!

Nos Non-Root bridge possédant des interfaces en mode « Discarding » vont chercher un chemin alternatif pour allez vers le Root-Bridge en suivant la même logique pour élire le Root-Port.

Dans notre CAS 1, tout les metric de nos liaisons sont égaux, il va donc regarder qui a le plus faible Bridge-ID.

Dans le CAS 2.Il vas regarder le cout de nos liaisons :

  • Pour le Switch C, il n’y à qu’un port en mode , DISCARDING. Il n’a donc pas le choix que de le passer en mode ALTERNATE
  • Pour le Switch D , 3 chemins s’offre à lui :
    • C,B et A , soit un côut à 4+4+4 = 12
    • B et A , soit un coût égale à 16+4 = 20
    • A directement, soit un coût égale à 16

Il Passera son port vers le Switch C en mode ALTERNATE.

  • Pour le Switch E , 2 chemins s’offre à lui :
    • B et A , soit un côut à 4+4 = 8
    • A , soit un coût égale à 16

Il passera son port vers le Switch B en mode ALTERNATE.

 

Backup port


Afin de comprendre ce mode , nous allons prendre l’architecture suivante :

 

 

Entre le switch B et C , il y à un HUB. Ce dernier fait que les deux ports du Switch B allant vers le Switch C sont dans le même domaine de collision ! Le RSTP en conclu :

 

Si mon port Designated viens à tomber , j’ai encore un autre port dans ce domaine de collision !! Donc je place ce deuxième port en mode BackUP (BackUp = Revenir en ligne)

 

Différents états de port


Dans le RSTP , nos ports peuvent prendre plusieurs états :

 

Point-to-point (P2P)

Cette connexion est une connexion en FULL-DUPLEX, RSPT estime que cette liaison est une liaison point à point.

Shared

Cette connexion est une connexion HALF-DUPLEX, elle est partagé (Shared) entre plusieurs équipements via un Hub.

Edge

Cette connexion est une connexion entre un Switch et un Client

 

Noël NICOLAS

Administrateur Réseau
10 ans d’expérience
CCNA Routing and Switching
Fondateur du site FingerInTheNet

9 thoughts on “Protocole RSTP”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *