HDLC

Protocole HDLC

 

 

 

 

Introduction


Lorsqu’on veut connecter son entreprise au monde extérieur, on fait appel à un fournisseur d’accès.

C’est le même cas lorsque nous voulons internet à la maison.

Aujourd’hui, la plupart des liaisons fourni par notre FAI sont des liaisons IP. Il existe encore des liaisons spécifiques. Il est donc important de comprendre comment elles fonctionnent.

Ces lignes louées vont être appelées des « Leased Line« .

Elles ont la même particularité qu’un câble Ethernet croisée sans se soucier de la distance.

Il existe deux protocoles de niveau 2

HDLC : High-Level Data Link Control

– Propriétaire CISCO
– Supporte uniquement les liaisons synchrones
– Absence d’authentification.

PPP : Point to Point Protocol

– Protocole normalisé
– Supporte les liaisons synchrones et asynchrones
– Présence d’authentification avec les protocoles PAP et CHAP.

Cette liaison point à point à deux particularités :

– Fonctionne en Full-Duplex
– Même vitesse de transmission

Il existe plusieurs types de Leased Line :

 

 

Principe de fonctionnement


 

Layer 1 – Physique


 

Lorsque notre fournisseur d’accès nous fournis une Leased Line. Il va également nous fournir un boitier CSU/DSU (le terme à été raccourci en CSU). Ce dernier va informer à notre routeur à quelle vitesse il doit travailler.

Dans ce type de liaison, nos équipements peuvent avoir un des deux rôles suivants :

DCE (Data Circuit-terminating Equipment)

– Celui qui donne la vitesse de travail

DTE (Data Terminal Equipment)

– Celui qui reçoit la vitesse de travail

 

La liaison symbolisée par un « éclair » représente une liaison SERIAL.

 

Au niveau du routeur , la connectique utilisé est le « Smart Serial » , au niveau du CSU , la connectique utilisé est le « V.35 ».

Le câble utilisé pour cette liaison est appeler un câble DTE.

Il est tout à fait possible de monter une liaison de ce type entre 2 routeurs sans passer par un boitier CSU. Comme le montre le schéma suivant :

 

 

Un des deux routeurs doit prendre le rôle de DCE. c’est ce dernier qui va dire à notre routeur DTE la vitesse de transmission à adopter.

On retrouvera donc sur ce routeur la commande « Clock-rate »

Au niveau branchement , il va falloir connecter un Cable DTE et un câble DCE.

Comme nous l’avons dit plus haut , cette liaison se comporte comme un câble croisé . Le rôle du câble DCE est donc de faire croiser la partie Transmission (TX) avec la partie Réception (RX).

 

Layer 2 – HDLC


 

Notre PC va encapsuler nos paquets IP dans une trame Ethernet avant de le transmettre par sa carte réseau. Lorsque cette trame Ethernet va être reçu par notre routeur , il va désencapsuler notre paquet IP pour le rencapsuler dans une trame HDLC.

Vous pouvez voir ce procédé avec le schéma suivant :

 

Comment configurer le protocole HDLC ?

Comme nous venons de le voir, une liaison WAN est une liaison Série. Elle arrive sur une carte Sérial. Il va donc falloir configurer nos interfaces serials :

Router(config)#interface serial 0/1
Router(config-if)#ip address X.X.X.X X.X.X.X

 

Le protocole par défaut utilisé par nos routeurs CISCO va être le protocole HDLC. Il n’est donc pas nécessaire de lui préciser.

Concerne uniquement le DCE :

Router(config-if)#clock-rate 64000

 

Pour vérifier la configuration de notre interface , utilisez la commande :

Router#show interfaces serial 0/0

 

 

Maintenant que vous avez fini cet article, vous pouvez lire l’article sur le protocole PPP

Noël NICOLAS

Administrateur Réseau
10 ans d’expérience
CCNA Routing and Switching
Fondateur du site FingerInTheNet

2 thoughts on “HDLC”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *